Girafawaland

plan axonométrique Muséum de Bordeaux
Girafawaland
Dieudonné Sana Wambeti
Afrique, savane sauvage - scolaire [COMPLET]
Afrique, savane sauvage
Du
au
En cours
Type d’exposition
Temporaire
Public concerné
Grand public
Partager
Le Muséum de Bordeaux - sciences et nature accueille l'exposition Girafawaland dans le cadre de Naturalia africa
Le Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux - sciences et nature accueille l'exposition Girafawaland dans le cadre de Naturalia africa
Le Muséum de Bordeaux - sciences et nature accueille l'exposition Girafawaland dans le cadre de Naturalia africa
Le Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux - sciences et nature accueille l'exposition Girafawaland dans le cadre de Naturalia africa
Le Musée d'histoire naturelle de Bordeaux - sciences et nature accueille l'exposition Girafawaland dans le cadre de Naturalia africa

Girafawaland est une exposition où le vrai et le faux jouent une partie de cache-cache permanent. Parabole onirique, poétique, critique humoristique de la colonisation, cette exposition questionne avec humour le rapport à l’autre et à la Nature.

C’est en Afrique occidentale, et plus précisément dans le pays qu’on appellera très vite Girafawaland, que le peuple pacifique des Girafawaras vivait en totale symbiose avec la nature tout en entretenant un lien mystérieux avec les girafes omniprésentes.

En 1912, deux aristocrates anglais, Marmaduke Lovingstone et Douglas Pawlette, découvrent cette terre au terme de multiples investigations. En mettant au jour de nombreuses représentations de girafes sous forme de peintures, sculptures ainsi que quantité d’objets rituels de toutes sortes, Lord Lovingstone fit la sensationnelle découverte que le peuple nomade des Girafawaras avait laissé des traces de sa présence tout autour du globe et ce depuis le début des temps… Le collectage et la conservation de ces pièces inestimables furent en majeure partie l’oeuvre d’Emma Pawlette, bienfaitrice de la Fondation Lovingstone. Les quelques objets retrouvés par miracle et présentés ici sont les derniers et très émouvants témoignages d’un des plus grands mystères muséographiques et humains de tous les temps. Sous fond de choc des cultures et d’amour impossible, leurs aventures rocambolesques sont rapportées au fil des lettres que Lovingstone envoie à Emma Pawlette, restée en Angleterre. Mais l’émerveillement de la découverte laisse rapidement place aux désirs hégémoniques, à l’exploitation et à la division jusqu’à sombrer dans la folie destructrice...

L’exposition Girafawaland, conçue par les artistes Kiki et Albert Lemant, met en scène cette aventure hors du commun. Destinée aux adultes comme aux enfants, cette exposition où le vrai et le faux se confondent, pose avec poésie et humour la question de la colonisation et celle de la disparition des civilisations et des espèces.