L'acquisition de collections

Partager
Kata Kata a rejoint les collections du Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux - sciences et nature

Le Muséum de Bordeaux a récemment vu entrer dans ses Kata Kata, un rhinocéros noir.

Venu au monde en 1990 dans un zoo en Angleterre, il grandit à l’abri des chasseurs de cornes, principaux responsables de l’extinction de son espèce, avant d’émigrer au Bioparc de Doué-La-Fontaine.

L'animal décède tragiquement après une opération. La dépouille est alors donnée au Muséum de Bordeaux qui met en place une Levée de fonds citoyenne pour naturaliser le rhinocéros.

Kata Kata, véritable témoin de la nécessité de protéger les espèces menacées, a rejoint la grande exposition temporaire Afrique, savane sauvage

L'acquisition d'usus en 2011 a permis au Muséum de Bordeaux de présenter les différents continents dans son exposition permanente le nature vue par les hommes

Ursus, l'ours polaire du Muséum de Bordeaux a rejoint l'îlot central du deuxième étage de l'Hôtel de Lisleferme.

La peau de ce spécimen a été acquise par le Muséum en 2011, auprès des Inuits du Canada.
En effet, conformément à la Convention de Washington (qui régit le commerce international des espèces menacées), seuls les peuples autochtones sont autorisés à chasser et exploiter, de façon raisonnée, les ressources liées à cet animal.