Qu'est-ce que la naturalisation ?

Aussi appelé taxidermie (du grec taxis : ordre, et derma : peau) la naturalisation est l’art de préparer la peau des vertébrés et de réaliser le support nécessaire à sa mise en forme.

Après prise des mesures de l’animal et dépeçage, le taxidermiste procède au tannage de la peau. Il la dispose ensuite sur un mannequin reprenant le volume de l’animal et la posture souhaitée. Pour les petites espèces, on conserve parfois une partie du squelette et on structure la peau avec une armature interne. Pour finir, les yeux de verre sont fixés et certaines zones retouchées avec de la peinture. 

Cette technique requiert la connaissance de l’anatomie et des mœurs de l’espèce afin de « redonner vie » à l’animal de la manière la plus réaliste possible.

Plusieurs étapes 

test

Le tannage de la peau

Le tannage est un procédé chimique, consistant à transformer les peaux en cuir en les rendant plus durables et plus souples. Il s'agit de déshydrater les peaux et d'y fixer des agents chimiques ou agents tannants afin de les rendre imputrescibles et résistantes.

test

Le mannequin

Les mannequins des moyens et grands spécimens sont fabriqués à partir de matériaux synthétiques, à la fois plus rigides, légers et malléables. L’animal est sculpté à partir d’un mannequin préformé ou d’un bloc de polyéthylène, polystyrène ou mousse polyuréthane. La forme est affinée à la râpe, puis poncée avant d’y fixer la peau.

test

Le montage taxidermique

Ces montages taxidermiques favorisent la réalisation de spécimens dépourvus de socles et aux postures dynamiques. Le réalisme est aussi renforcé grâce à une meilleure connaissance scientifique des espèces et aux médias (vidéos, photographies), qui permettent d’observer plus en détail les animaux.